Industrie, gestion de l’énergie et de l’air
  • Elimax France IStock 000005361732Medium 450x369

Industrie, gestion de l’énergie et de l’air

L’amélioration de l’efficacité énergétique industrielle est l’une des solutions garantissant une meilleure productivité. Une gestion de l’énergie stratégique vous permet de contrôler votre utilisation énergétique et de réduire votre consommation sans impacter la production ainsi que la qualité des produits.

Zoom sur les méthodologies de gestion industrielle de l’énergie et de l’air !

La gestion de l’énergie

Les fabricants et les sociétés industrielles peuvent optimiser la majeure partie de leurs ressources énergétiques grâce à une approche globale d’optimisation. Cette approche vous assure une diminution des coûts de production et une augmentation des bénéfices. Pour cela, il est conseillé de suivre les démarches et les opérations qui garantissent l’amélioration de votre rentabilité. Il est conseillé de relever vos défis énergétiques pour améliorer votre rentabilité. En effet, les coûts et les dépenses énergétiques ont un impact sur vos bénéfices et votre gestion de l’énergie. En tant que consommateur d’énergie, il est important d’en connaître votre usage. Vous pouvez gérer votre consommation d’énergie de façon à apporter une valeur pertinente à votre entreprise. Pour savoir les facteurs que vous pouvez maîtriser dans chaque processus de production, nous vous invitons à contacter les experts de l’entreprise ELIMAX ENERGIE – CONCEPTS afin de bénéficier d’un accompagnent personnalisé tout au long de votre démarche de la gestion de votre consommation énergétique.

La gestion de l’air

Pour la gestion de l’air, il existe des outils de modélisation de la qualité de l’air qui permettent de mettre en évidence l’impact des différentes mesures de réduction des émissions des polluants atmosphériques sur la qualité de l’air. En effet, afin de déterminer les impacts de vos projets sur la qualité de l’air, notre entreprise vous propose son expertise dans les campagnes de mesure de terrain et notre capacité d’analyser les résultats. En fonction des niveaux d’études, nous pouvons mener :

  • L’état initial de la qualité de l’air en se basant sur la méthodologie et le pilotage des campagnes de mesure de polluants atmosphériques pertinents (particules, SO2, NOx, BTX, ozone…),
  • La quantification et la modélisation des émissions atmosphériques et l’évaluation de leurs impacts sur la santé des populations, comme les risques d’exposition sanitaire par exemple,
  • La création de base de données dans le cadre du développement de plan de gestion de la qualité de l’air,
  • La proposition de mesures correctives de réduction des impacts et la détermination des priorités dans la mise en œuvre de plan de réduction de la pollution atmosphérique.

À propos de l'auteur :