Les entreprises de chaudronnerie industrielle : le rôle et les méthodes de travail !
  • Elimax France Elimax

Les entreprises de chaudronnerie industrielle : le rôle et les méthodes de travail !

La chaudronnerie est un vaste domaine regroupant plusieurs secteurs d’activités et métiers, notamment le métier de chaudronnier, de tuyauteur et de soudeur. Cette activité couvre l’ensemble des opérations de fabrication et transformation de pièces métalliques à partir de métaux en feuilles (acier, inox, cuivre…). Ces outils et objets sont destinés aux différents secteurs de l’industrie.

Quel est le rôle d’une entreprise de chaudronnerie ?

Les appareils électroménagers utilisés dans votre quotidien ou encore la carrosserie de votre voiture sont conçus au sein des entreprises de chaudronnerie. La mission d’un tel corps de métier se divise en plusieurs phases :

La conception :

Les chaudronniers étudient tout d’abord le dessin permettant de fabriquer l’objet souhaité. Cela se réalise en précisant les indicateurs de la forme fournis en phase de traçage.

Le suivi sur le chantier :

C’est une étape garantissant le bon déroulement du chantier. En cas d’ouvrage de très grande taille, comme la fabrication de tuyauterie industrielle, l’entreprise est obligée de suivre le chantier pour assembler les structures sur place.

La production et la maintenance :

Outre la fabrication et la transformation des objets, certaines entreprises de chaudronnerie se chargent d’entretenir et de réparer les équipements industriels.

Quelles sont les méthodes de travail utilisées en chaudronnerie ?

Grâce aux méthodes de fabrication et de transformation développées, le métier de chaudronnerie ne cesse d’évoluer en matière de techniques ancestrales utilisées depuis longtemps. Parmi les méthodes de travail des chaudronniers d’art :

Le traçage :

Cette phase consiste à dessiner des pièces à plat sur la matière pour les préparer au découpage à l’aide de machines automatisées en 2D ou 3D.

La retreinte :

Le métal est travaillé du centre vers l’extérieur par martelage afin de le plier d’une façon progressive. Le rôle du chaudronnier est de limiter ces plis lorsque la forme désirée est obtenue.

L’emboutissage :

Contrairement à la restreinte, dans cette opération le métal est travaillé de l’extérieur vers le centre afin de former un creux en utilisant le marteau ou le maillet.

Le planage :

Le planage intervient après la retreinte ou l’emboutissage pour durcir le métal par écrouissage afin de le solidifier et le polir.

La mise en forme :

C’est la dernière étape, elle consiste à assembler mécaniquement ou par soudage les éléments préalablement travaillés.

À propos de l'auteur :